Balinesie repos et fantaisies

Ne comptez pas sur nous pour vous ramener des photos ou des souvenirs valables. Notre principale activite’, depuis que nous nous sommes pose’s a` Ubud Village, c’est de ne consciencieusement RIEN FAIRE: on a loue’ une grosse Dahiatsu, qui nous sert globalement a` parcourir les 1km500 qui nous separent de nos restaurants, tandis que le franchissement des trois metres vers la piscine se fait encore pieds nus, avec difficulte’ car il fait chaud.

La chambre ( avec terrasse privee et piscine en contrebas ) est fort tranquille, un grand ventilateur y brasse l’air et fait nonchalemment osciller la moustiquaire dans la torpeur de l’apres-midi. On boit des jus de banane ou de mangue, et on re;onte parfois a travers la riziere jusqu’a` lq route pour aller se faire masser par de jeunes fille ssouriantes dont meme la ChaTigresse apprecie les mains douces et fortes sur son cou encore tendu par les semaines de travail et la tension de l’avocature…

Pendant ce temps, Sasha passe de Sologne en Toulousain, et apparemment se regale de ces vacances impromptues a` travers la France. Il nous manque un peu, mais il parait qu’il parle, rigole, s’amuse et rend ses grand-meres folles de joie, alors on est content pour eux.

Bali c’est vraiment ce qu’on en avait comme souvenir, mais encore plus tranquille maintenant, et c’est bien, c’est bon…

On vous laisse, il faut retourner sur le day-bed ou dans la piscine.

les parents du museau sont a singapour

c’est deja ca.

il fait chaud et humide mais on s’en fout, on repart dans 40 mns.

tutti va bene mais 12h d’avion…..c’est la qu’on realise qu’on n’a plus 20 ans, ni 30 d’ailleurs….(bon 34 et 32 et demi, mais ca fait une difference tout de meme)

A plus, de maniere irreguliere, parce qu’a bali, l’ordi ne sera pas notre priorite !

Sasha nous a abandonné?

Hier, Sasha est parti, le sourire aux lèvres, chez sa GrandMaternelle (Madame Zouzou), pour y passer le ouiquende, avant que de rejoindre la Sologne avec sa GrandPaternelle (la mère Fofie).

Un peu ému au moment de quitter ses parents (qui ne l’étaient pas moins, c’est vrai), il a pourtant pris avec beaucoup de bonhomie et d’agrément son installation dans la maison des chats.

Une soirée avec les grands, apéritif, dîner, et sommeil profond, il semble ravi.

Les parents sont un peu perdus, il faut l’avouer, car ça va être la première fois depuis un peu plus de 13 mois (voire 22 mois, techniquement) qu’ils se retrouvent seuls sans museau…

C’est donc ce que l’on appelle des vacances.

Et vu le temps qui règne sur Paris, c’est avec un certain plaisir qu’on fait des sacs dans lesquels on mets des maillots, des paréos, des lunettes de soleil et des shorts, tandis que dehors tombe une pluie fine et regulière….

Allez, une dernière série de photos de la Bête, pour vous distraire et nous pincer le coeur:



Leçon de sport

Sasha vous présente ses copines



En session photo exceptionnelle, grâce à la Grand-Mère de Mathilde (une copine).

Sur une autre note, je voulais dire que :

“AAAARGH! MICROSOFT EST CONSTITUE D’UNE BANDE D’INCOMPETENTS SUFFISANTS ET MONOPOLISTIQUES INCAPABLES D’ECRIRE DU CODE CORRECTEMENT ET S’EN FOUTANT PARCE QU’ILS ONT TUE LA CONCURRENCE!”

Voila ça va mieux… Les raisons de cette colère?

Voila ce que vous devriez voir si Microsoft appliquait les standards (bon, ok, rêvons un peu):



Notez les ombres sous le text, et la transparence de l’image du tampon lasourisdanse.

Voila ce que cette grosse daube d’Internet Explorer 6 affiche:



Sympa, merci Microsoft.

Les ombres, on s’en fout un peu (quoique, admirez l’elegance de ce que voient vos amis sur mac, et rappellez vous que sur Mac, il n’y a PAS DE VIRUS), ok, mais respecter la transparence d’une image, c’est pas POSSIBLE? (ce format d’image existe depuis 1995. 9 ans. 9 ANS!)

Je vais bientôt rendre ce site inacessible aux gens sur PC, ce sera plus simple que d’essayer de corriger les bugs d’une compagnie qui a le monopole des:

– systèmes d’exploitations (et touche 85% de marge)

– applications bureautiques (et touche 75%)

– navigateurs internet (Internet Explorer, infâme bouse)

– players multimédia (WMPlayer, ultime bouse)

– VIRUS! (là, pas de concurrence, 100% du monopole)

et se fout de la gueule du monde en prétendant innover alors qu’ils se contentent de tuer la competition en faisant levier avec leur monopole.

Continuez à payer votre Microsoft Tax et vous servir d’un ordinateur mal foutu, moi je bosse avec un mac, pas de virus, pas de crashes, pas d’applications Microsoft et en plus la machine est silencieuse et elegante. Tout va bien.

Design et fanciful stuff

Le Papa de la Souris, emporté par son élan créatif, a encore amélioré ce petit site: désormais toute photo ou petite image ajoutée par les souriteurs sur cette page est encadrée en blanc avec des ombres jolies et est tamponné du sceau officiel de lasourisdanse.com! Tout cela automatiquement! Quel plaisir, le web moderne!

Bon allez vite voir les photos de Bali 2002 (ci-dessous) pendant qu’on fait nos bagages pour Bali 2004!

http://www.lasourisdanse.com en veille?

… Peut-être.

En effet, Sasha s’absente de son domicile pendant 2 semaines et demie, pour aller successivement en Sologne et près de Toulouse.

Prétexte officiel: échapper à la poussière et aux gravats durant des travaux dans son appartement.

Prétexte officieux: ses ingrats parents s’enfuient se reposer sous les tropiques, en Balinésie, pendant deux semaines.

Vexé de ne pas être du voyage, le Museau repart chez sa grand-mère. Nah!

Cette dernière vous fera peut-être le plaisir de contribuer à l’apport de nouvelles fraiches sur ce journal ici même, si elle en trouve le temps et que ça marche assez simplement pour elle (même la ChaTigresse arrive à poster et la responsable de croissance de chez Zig & Puce aussi, alors…)

Sasha est fou

Depuis quelques temps, il faut se rendre à l’évidence, Sa Souritesse fait montre de nombreux signes indicateurs d’une folie juvénile caractérisée:

• Il parle tout seul, et pourtant il ne sait pas parler

(en tout cas, aucun langage articulé qui nous soit familier. En fait, il nous donne l’impression d’être ce correspondant étranger échoué en échange dans une famille dont il ne parle ni ne comprend la langue et réciproquement. Il rit à des blagues qu’il ne comprend pas, mais rit parce qu’on rit autour de lui. Ou alors se lance dans de grands discours incompréhensibles que nous écoutons bienveillament en hochant la tête. Sasha is our own little sweedish cook!)

• Il lit des livres, et pourtant il ne sait ni lire ni écrire.

(Il a tout de même une bibliothèque quiva bientôt compter plus de vingt ouvrages, offrant ensemble à peu près le double de mots)

• Il rit tout seul, tard le soir, dans son lit, couché depuis une demi-heure.

(Mais il refuse de nous raconter la bonne blague dont il vient de se souvenir… Ou peut-être vient il seulement de comprendre la chute d’une histoire drôle narrée par sa Nounou durant la journée?)

• Il crie sans motif: il pousse soudainement de forts cris enthousiastes, sans raison apparente si ce n’est une patente joie de vivre (c’est désagreable, nous confie sa Mère, lorsque vous êtes en sa compagnie en MouseMobile, et que le grand silence d’un Sasha contemplatif admirant les scooteurs ou les facades haussmaniennes de Paris, est d’un coup interrompu par un éclat de voix jovial mais strident)

• Il sourit presque tout le temps.

Ok, pas exactement.

Tout le temps, sauf:

lorsqu’il a faim (4 fois par jour) / lorsqu’il a sommeil (3 voire 4 fois par jour) / lorsqu’il est sale (pas de statistiques officielles par respect pour sa vie privée et pour ne pas décourager les potentiels baby-sitters connectés sur le site) / lorsqu’il n’arrive pas à se mettre debout (aléatoire, mlais de plus en plus fréquent : perte de sourire temporaire, compensée aisément par la joie extatique du Sasha planté sur ses jambes, les bras accrochés au bord du lit / parc / jambes de Papa / bord de la table / etc. )

• Il veut marcher alors qu’il ne tient même pas debout.

Bref, ce garçon a un comportement irrationnel, tente l’impossible, ne se satisfait pas du statu-quo, semble s’enthousiasmer pour beaucoup de choses sans signification apparente…

Donc il est probablement fou, et certainement homo sapiens sapiens (humain donc).

Diagnostic: aucune rémission possible, c’est génial!

Passé un an, on se lasse…

Alors le Papa du museau a repris ses petits crayons (à papier, pas de couleur comme vous pouvez le voir), et nous a concoté un nouveau site.

Il a même enfin pris le courage d’implémenter l’archivage, ainsi la page ne met plus trois heures à charger pour ceux d’entre-vous qui sont encore sur un petit modem (on regarde avec un demi sourire en direction de Toulouse là)!

Voilà donc un SashaBlog tout neuf, tout beau, tout design, et en plus tout fait avec un design flexible (donc si demain j’en ai assez de cette apparence, je re-change tout!)

Savourez, appréciez, voire critiquez si vous le voulez (via le système de commentaires ci-dessous)!

Pour résumer:

    Archives:
  • A gauche, vous avez les archives (cliquez sur le mois qui vous interesse pour lire les posts de ce mois là)
  • Trucs pratiques: En dessous de chaque texte, vous pouvez:

  • Ecrire ou lire des commentaires
  • Bookmarker en permanence le post que vous lisez
  • Envoyez par mail un lien vers ce post lui même
  • A droite:

  • les liens vers les contacts et les liens vers la traduction, les photos, d’autres sites…

Dimanche de Pâques

Sasha a piqué la smart à sa mother et a emmené sa marraine rejoindre ses grands-parents maternels et Flubb au Café des Lettres pour un déj de Pâques. (Les parents officiels de fafa étaient collés à la maison, qui sur sa comptabilité, qui sur sa website mise en forme….)

Il a, à cette occasion, fait une dégustation de la quasi totalité du menu (après tout pourquoi se priver après tant de journées de carême….). Sa technique est ultra simple, un petit regard innocent et souriant qui vous fait penser que vous êtes ce qu’il y a de plus beau au monde et hop, pendant ce temps, une menotte agile qui “chope” ce qui traîne au bord de l’assiette : ni vu, ni connu.

En tous cas, le museau au restau, ca le fait. Et voilà, sasha qui commence déjà à prendre son indépendance et à vivre sa vie.